Visite de Focus Entreprises chez M et Mme Richard à Trégomeur.

Des petits cochons bien élevés…

Le groupe de visiteurs de Focus Entreprises le 7 avril a d’abord rencontré Pascal et Isabelle Richard à Trégomeur deux agriculteurs bien dans leur travail et leur quotidien d’éleveurs. Le secteur agricole souffre d’une façon globale (prix, crise sanitaire etc.), ces deux éleveurs sont en première ligne lorsque les crises s’annoncent mais la diversification de leurs circuits commerciaux leur permet de faire face. Pour moitié des ventes à la coopérative pour presque la moitié en circuit court , un porc élevé chez eux ne franchit pas la limite du département.
Une quarantaine d’hectares en céréales ,en adjonction de granulés et graines de lin, pour nourrir les 150 truies et les petits qui naissent de manière programmée (la gestation dure 3 mois, trois semaines trois jours) plus de 4000 porcs par an, il y a 360 naissances toutes les 4 semaines.

Quant aux métiers, on pourrait commencer par évoquer la polyvalence qui est celle des agriculteurs d’aujourd’hui : informatique, mécanique, gestion, technicité de l’élevage, le niveau monte !! On engage plutôt un BTS qu’un autre niveau, la responsabilité de conduire un élevage impose un niveau d’analyse et un savoir-faire dans l’exécution. Mais les agriculteurs d’aujourd’hui savent aussi prendre des congés et souffler un peu comme tout le monde.

Et les petits cochons ? Ils sont bel et bien présents, on les entend et on les visite auprès des truies à la maternité et quelques semaines plus tard ils savourent la paille et une certaine liberté avant de partir pour d’autres destinées que vous devinez aisément.

J Cacciali.

Une AG sérieuse et les souvenirs de 25 ans d’existence

les présidents soufflent les bougies

Une convivialité assumée !

De l’Audace, encore de l’Audace, toujours de l’Audace !

Mardi 7 février 2017, l’ADE organisait les Assises du développement économique à l’ISPAIA.

Une première pour notre association, quand je dis une première, c’est que depuis plusieurs années, une telle manifestation n’avait pas été mise en place.

La commission Audace qui a mis au cœur de soin travail : le développement économique, a pris l’initiative de réunir élus et entreprises, autour d’une première rencontre les Assises, ce qui laisse entendre qu’il y en aura d’autres ( nous en reparlerons)

L’ADE prend ainsi toute sa place dans la réflexion globale entreprise depuis quelques mois. En effet notre territoire a évolué dans ses contours et la loi NOTRe prévoit une répartition des compétences économiques entre la Région et les collectivités, ce qui modifie la donne et ainsi que les lieux de décision, changement qui n’est pas sans produire des effets sur les forces économiques .

A travers un exposé sur la Loi NOTRe puis une vision sociologique de la notion même de territoire, puis les témoignages des chefs d’entreprise de 4 territoires dont on dit qu’ils ont su construire une dynamique , l’ADE a voulu écouter pour s’acculturer et pour mieux travailler avec les acteurs du territoire du pays de St Brieuc….

Une après-midi de rencontres conclue de manière légère par une interprétation de la chanson de Johnny Hallyday : « l’envie d’avoir envie » qui a résonné à nos oreilles comme un hymne à l’Audace.

Les 4 temps forts :

  • Exposé de Th Connan (CAD) : la loi NOTRE
  • Intervention de Stéphane Hugon, sociologue
  • Témoignages de H le Guillou Lannion, de Brunon Paravisini de VItré, d’Hugues Pasquier des Herbiers et de Stéphane Fremaudeau de la Roche-sur- yon.
  • Mind-Papping réalisé par Luc Rambaldi.
ade


Visite de FOCUS Entreprises à l’EHPAD de la Mutualité de Cesson.

Belle affluence pour la visite de l’EHPAD de la Mutualité à Cesson. Une vingtaine de personnes ont parcouru les locaux de cet EHPAD, ouvert il y a trois ans, qui accueille 64 résidents. En Côtes d’Armor la Mutualité offre 360 places, réparties en 10 maisons, dont celle de Cesson.

De relatives « petites » structures donc pour un état d’esprit de proximité, à Cesson où 24 places sont réservées aux malades Alzheimer, les résidents vont et viennent et s’activent dans des locaux clairs et spacieux.

Madame G. Tréhiou coordinatrice départementale de l’animation et de la vie sociale et la directrice du site par intérim Virginie Debeix ont reçu le groupe FOCUS avec une grande disponibilité. Toutes deux ont présenté les objectifs de la Mutualité dans ses résidences, l’état d’esprit, les financements et la vie au quotidien.

Les métiers exercés, les compétences exigées les profils requis ont occupé, avant la visite de l’établissement, une large partie de cette matinée.

Des fonctions d’administration et de gestion à celle des soins et de l’accompagnement des personnes, les métiers sont variés, tout comme les niveaux de compétences et les diplômes requis etc. Nos guides ont insisté sur l’humain et ses exigences dans une telle structure. l’EHPAD est un lieu de vie avant tout. Ecoute et petites attentions au quotidien demandent au personnel un savoir-être adapté pour permettre aux résidents de vivre pleinement leur retraite.

Jocelyne Cacciali.

    ADE - Assises Dév Eco - Save the date

    ADE - Assises Dév Eco - Save the date

    Diffusion de CV

    « Quai des réseaux » nous a permis de rencontrer de nombreux acteurs de l’économie en Côtes d’Armor, elle nous a aussi fait rencontrer des personnes en recherche d’emploi, je vous propose de découvrir leurs profils à travers leurs CV.

    Un autre CV mérite aussi votre attention il s’agit d’une personne suivie par l’un de nos membres dans le cadre des parrainages et de notre partenariat avec la Maison de l’Emploi.

    Merci, par avance, de l’attention que vous leur prêterez.

    J Cacciali

    Visite Armor Précision

    Armor précision, tout est dans le détail !

    Le détail en question est mesuré à moins du moins du millimètre car certaines pièces usinées chez « Armor Précision » exigent un travail millimétré si je puis dire. Ce fut la première découverte pour la douzaine de visiteurs de cette entreprise de Trémuson qui appartient au groupe STindustries.

    Le Président du groupe, M. Troesch, accompagné du directeur de site, N Bihan, a su captiver l’auditoire de notre première visite de l’année 2016-20017 de FOCU ENTREPRISES ( il n’aura échappé à personne que les Mercredis de l’entreprise sont désormais remplacés par FOCUS). Nous le remercions de sa grande disponibilité.

    120 salariés, pour l’ensemble du groupe, exercent des métiers variés dans ce domaine industriel qui connait, après des années de crise, une amélioration de l’emploi (plus 500 emplois en 2015 et sans doute une évolution identique en 2016). Le groupe se consacre aux fabrications ordinaires dans ce secteur avec la particularité de travailler le titane. 70% de la production est réalisée pour la région,

    25% pour le national et 5% pour l’international pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros. Des magasiniers aux ajusteurs et soudeurs ou fraiseurs et tourneurs sans oublier le contrôle et la qualité, la traçabilité étant un des maitres –mots du secteur, voilà l’éventail offert, à noter aussi peu d’intérim mais des apprentis et stagiaires en continu.

    Les métiers sont tout à la fois pratiqués de manière conventionnelle et en commande numérique, 83 opérateurs et 28 techniciens dont la moyenne d’âge est 41 ans avec une ancienneté de 9 ans. La formation tient une large place dans l’entreprise, l’entretien professionnel est capital pour le chef d’entreprise et considéré comme une vraie richesse pour le dialogue social interne.

    La visite des ateliers, qui a suivi l’exposé, a révélé des employés motivés dans des espaces chauffés où le bruit est maitrisé et où l’ergonomie est recherchée, au millimètre près comme il se doit !

    Jocelyne Cacciali

    Présidente de l’ADE



    ade

    25 ans de l’ADE du Pays de Saint-Brieuc.

    Bientôt une date pour célébrer ensemble l’anniversaire de nos 25 ans !

    Prévoyez le mois de mars 2017, lors de l’Assemblée Générale de l’ADE, plus d’informations très vite.

    Economie Circulaire, le chantier continue

    Le CA de l’ADE a souhaité ouvrir un groupe de travail spécifique sur l’Economie Circulaire qui fut l’objet d’une expérimentation entre août 2015 et février 2016 ( projet lauréat du Conseil régional). Les animateurs du projet ont vocation à être membres de la commission ainsi que les entreprisses participant à l’expérimentation ?
    Et vous ? seriez-vous intéressé ? cela ne vous parle peut-être pas encore …mais une fois tombé dedans, vous verrez ça roule !!

    Informations à :

    ou au 06 50 32 27 02

    Patrice Leber, Directeur de la maison de l’emploi part à la retraite.

    Après 5 ans passés à la tête de la MEFPI, le directeur patrice Leber a quitté son poste fin septembre pour une retraite dont il dit qu’elle sera active. Patrice a permis de construire le partenariat de qualité avec l’ADE et nous avons mené ensemble des projets importants ( projet européen, parrainages de demandeurs d’emploi etc. outre les excellentes relations nouées avec les uns et les autres, son action a permis une connaissance mutuelle des deux mondes que sont celui de l’entreprise et celui de l’institution, un bel exemple du caractère fructueux de ce partenariat.

    Un grand merci à Patrice pour ce qu’il a fait nous ne doutons pas de sa future implication à l’ADE dont il est membre à titre personnel et nous avons confiance aussi en sa remplaçante Julie Lemaitre autrefois salariée de l’ADE les présentations sont déjà faites !

    J C

    Centre de tri Généris de Kerval.

    L'ADE en visite à Kerval le 11 juillet.Reçus par son directeur, JB Orveillon, une quinzaine de chefs d’entreprise, membres de l’ADE, ont visité les locaux du centre de tri Généris, 320 000habitants desservis et 200 000 tonnes traitées. Des équipements performants et des évolutions futures d’envergure (23 Millions d’€ investis)au service des Costarmoricains et de l’environnement.

    Conseil d’administration 2016

    Le 11 mai 2016 l’Assemblée Générale extraordinaire de l’ADE, réunie à la maison des Agriculteurs,
    a voté à l’unanimité les nouveaux statuts que vous trouverez ici.

    Ce même jour, l’Assemblée générale ordinaire a élu les administrateurs de l’ADE pour les trois années à venir.

    Armorstat - Données économiques et touristiques - Juin 2016

    Cliquez ici pour lire la lettre en entier

    Armorstat - Données économiques et touristiques - Juin 2016

    Mercredis de l’entreprise.

    Mercredis de l’entreprise.

    Une dernière visite pour l’année scolaire en présence des élus de la Région chez Doré Habitat à Hénon et une douzaine de personnes participantes.

    Tous les partenaires de cette opération qui dure depuis plus de treize ans et a pour objectif le rapprochement entre les entreprises et les organismes de formation (collèges, lycées et organismes de formation et d’insertion) sont présents pour la visite ainsi que les partenaires de l’opération( CIO, MEFPI, Région et ADE).

    L’entreprise qui clôture cette saison a été choisie pour ses spécialités professionnelles : la rénovation de l’habitat.

    Située sur la zone artisanale de Hénon, à quelques encablures de Moncontour, l’entreprise Doré Habitat créée en 1976, comprend 45 personnes, dirigée par trois co-gérants, anciens salariés de l’entreprise qui l’ont reprise en septembre 2006, l’entreprise a subi la crise de 2008 et s’est depuis stabilisée. (JJ. Raul, Ch. Chouaran, S. Reux)

    L’entreprise est devenue, au fil des ans, experte dans le domaine de la rénovation, avec des métiers divers qui se côtoient : charpente, menuiserie extérieure et intérieure, isolation et carrelage. Ce qui signifie des métiers, des compétences variées également et une nécessité de polyvalence en particulier dans la gestion des chantiers. Un marché surtout orienté vers les particuliers (30% pour les collectivités) et une obsession : celle de la qualité du conseil et de l’adaptation des solutions aux besoins du client.

    Trouver sur le marché les compétences et les personnes reste difficile dans le contexte actuel. Les co-gérants sont aidés en cela par Pôle-emploi, son directeur, présent lors de la visite, apprécie le compliment mais ce n’est pas toujours le cas. Le plus important reste les aspects de la personnalité et de la motivation pour un futur salarié et les formations sont le plus souvent proposées et réalisées en interne. Si la nécessité de l’alternance est reconnue par les chefs d’entreprise ils ne parviennent pas à la concrétiser, question de présence au moment opportun dans l’entreprise. La montée en compétences va devenir une préoccupation avec la numérisation galopante et de nouvelles obligations réglementaires. L’accompagnement de la Région cependant est bien là pour faciliter cet engagement dans ce mouvement comme le souligne Madame G Bréard qui, au nom de la Région Bretagne, rappelle les dispositifs variés qui permettent cet accompagnement.

    Remercions l’entreprise et ses dirigeants pour leur disponibilité pour une visite instructive qui conclut la série des visites des Mercredis de 2015-2016, le programme de l’an prochain se concocte d’ores et déjà !

    Jocelyne Cacciali, présidente de ‘lADE

    Crise agricole ? Les chefs d’entreprise de l’ADE sensibilisés.

    D’une manière ou d’une autre la crise agricole est venue à nous, blocage de route ou actions dans les GMS, tout un chacun a pu de cette façon ou à travers les médias être sensibilisé à la grande détresse des agriculteurs. Difficile de se faire une idée juste, sinon claire, des enjeux quand on n’appartient pas à ce secteur d’activités, mais une chose est sûre, nous ne pouvons rester insensibles aux problèmes rencontrés par les forces vives de notre département des Côtes d’Armor. En réunion de CA, le 22 mars dernier, les administrateurs de l’ADE se sont penchés sur ce sujet qui impacte bien plus que les seuls agriculteurs.

    L’économie de notre département est fortement liée à l’agriculture, on peut dire que c’en est la base économique principale, un actif agricole fait travailler 4 autres actifs, le département est leader régional ou national dans de nombreuses productions, les chefs d’entreprises que sont devenus les agriculteurs sont à l’image des chefs d’entreprises en général, ils subissent des contraintes lourdes à tous les niveaux. Entre réglementations européennes souvent alourdies par les réglementations françaises, normes de toutes sortes, marchés fluctuants et incertitude économique globale, ils sont ballottés de toutes parts.

    De même que les entrepreneurs, artisans et commerçants ou dirigeants de société ont parfois l’impression de travailler dans un étau, les agriculteurs travaillent parfois sans salaire ni les garanties accordées à tout salarié français et ils risquent, comme les entrepreneurs, leur gagne-pain, leur toit et bien plus parfois sans considération ou même reconnaissance de ce qu’ils apportent à notre pays.

    Sur le plan humain, la détresse des agriculteurs est palpable, les chiffres des suicides sont alarmants mais, il est vrai, restent illisibles dans les autres catégories de la population.

    Il faut aller au-delà des clichés forcément caricaturaux véhiculés par les uns et les autres, médias compris, et de la violence des réactions toujours regrettable et penser au développement économique de nos territoires et aux entrepreneurs qui s’y emploient chaque jour.

    C’est pourquoi l’ADE a souhaité exprimer sa compréhension envers les femmes et les hommes touchés par cette crise dont on ne voit pas apparaitre de manière durable les solutions économiques, sociales ou humaines, indispensables à sa pérennité.

    Jocelyne Cacciali et Alain Pivert.

    pour le CA de l’ADE

    Suivre cette page en RSS

    Les informations de cette page peut être integrées directement dans votre agenda en i-calendar(iCal)