Baromètre RH 2009

La gestion des ressources humaines, un enjeu de pérennité et de développement de nos entreprises ? Pour mesurer la sensibilité des chefs d'entreprise à cet enjeu, l'ADE du Pays de Saint-Brieuc vient de publier une étude réalisée sur le Pays de Saint-Brieuc au second semestre 2009.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter Cécile Bois, animatrice Emploi Formation au sein de l'Association de développement économique du Pays de Saint-Brieuc.

Tél : 06 89 94 15 70

Du changement à la présidence de l'A.D.E.

Du changement à la présidence de l'A.D.E.

Nous vous informons du changement de présidence de notre association et nous avons le plaisir de vous transmettre les messages de notre ancien président et de celle qui lui succède aujourd'hui à cette responsabilité.

Rendez-vous pour notre assemblée générale au dernier trimestre 2012.

« Sans doute le savez vous déjà, j'ai décidé de quitter la présidence de l'A.D.E. Jocelyne CACCIALI a été élue présidente autour d'un bureau renforcé.

Au moment de ce départ je veux simplement remercier les chefs d'entreprise, les élus et les institutionnels avec qui j'ai partagé, pendant 9 ans, la volonté d'une action commune dans l'intérêt général, au service d'un territoire qui m'est devenu cher.

Des remerciements aussi aux membres du conseil d'administration et du bureau qui ont toujours su, avec conviction, développer les ambitions de l'A.D.E. Des remerciements enfin à mes deux collaboratrices qui n'ont jamais failli en portant haut et fort les convictions de l'A.D.E. au travers des commissions, de PLATO et autres actions.

A tous je souhaite encore une longue route avec une A.D.E. rajeunie et pleine d'enthousiasme.

Et bien entendu à bientôt à l'A.D.E., mais avec d'autres engagements allégés. »

Michel JOUFFLINEAU.

« Lors de sa séance du 6 juillet dernier, Michel Joufflineau, qui a présidé les destinées de l'ADE pendant 9 ans, a remis sa démission au conseil d'administration et j'ai été élue pour lui succéder de manière transitoire. Je reçois cette charge avec honneur et fierté, en pleine conscience de la difficulté de lui succéder.

C'est avec la confiance du conseil d'administration que j'aborde cette mission et aussi avec confiance dans notre avenir. Je serai aidée par trois vice-présidents aux compétences avérées et qui ont, comme le conseil et les adhérents, une certaine idée de notre rôle dans le pays de Saint-Brieuc. Sans oublier le secrétaire et le trésorier de l'association et les deux permanentes de l'ADE sans lesquelles rien ne peut se faire.

L'ADE est, depuis plus de 20 ans, force d'échanges et d'actions, lieu de réflexion entre élus et chefs d'entreprise. Notre souhait est de poursuivre dans cette voie, pour participer pleinement à la vie économique de notre territoire. Volonté aussi d'être les promoteurs et les acteurs de partenariats sereins et efficaces avec institutionnels et entrepreneurs. »

Jocelyne CACCIALI,
Présidente de l'A.D.E. du Pays de Saint-Brieuc.

Les lauréats du Concours de la création d'Entreprises 2008 CREER

1er Lauréat : Maël GUILLEMOT pour son projet de création d’un établissement à Saint-Brieuc. La société Klewel implantée en Suisse à Martigny est une spin-off à haut potentiel qui développe des solutions de pointe pour capturer, archiver et rechercher des informations contenues dans des enregistrements numériques multimédia lors de présentations ou conférences. Klewel devrait créer à terme une dizaine d’emplois sur Saint-Brieuc. Klewel a reçu un label d’excellence en multimédia et a pour client l’UNICEF.

2ème lauréate : Mina GRAIBIS pour sa jeune entreprise La marmite gourmande spécialisée en gastronomie marocaine (chef de cuisine à domicile, traiteur et organisation de réceptions, évènementiels).

Prix Coupe de Coeur du jury : Sven AUFFRET pour son projet de p
création d’une entreprise de prestation de services en bio-analyse d’eau en milieu aquatiques continentaux spécialisée en identification et quantification notamment des cyanobactéries (algues bleues).

3ème lauréate : Laetitia de MAREZ pour son projet de création d’une entreprise de conseil en développement durable orientée vers l’action pratique et le partage des bonnes pratiques au niveau régional, national et international. Experte de haut niveau en changement climatique et diagnostic carbone, ex porte-parole de Greenpeace.

4ème lauréate : Tess BONNOT-GRAMMATICO pour son projet de création de la société ANTEUS 22 : centre de formation pour la préparation, l’accompagnement à la retraite des salariés d’entreprises et des personnes en situation de handicap.
Prix de l’innovation : Christophe LOIZEL pour son projet de création de la société AP-Engineering en biologie moléculaire, entreprise de prestation de services dans la production à façon de protéines recombinantes pour les laboratoires académiques, les sociétés de biotechnologies.

Les lauréats du CRIC, 1er concours régional de Création et d'Innovation des entreprises Culturelles sont visibles sur le site de Côtes d'Armor Développement imagecad22.com

Réflexion sur la création d'entreprise d'insertion

Depuis septembre dernier, à l'invitation des élus locaux, un groupe de membres de l'A.D.E. s'est penché sur la question de la création d'entreprise d'insertion sur le territoire du Pays de Saint-Brieuc.

Après quelques mois de rencontres et de réflexion, le groupe souhaite vous faire connaître l'avancée de ses travaux.

La Lettre de l'A.D.E. n° 27 mars 2009

Au sommaire

  • 1 Edito de Gilbert GASPAILLARD, Vice-président de Saint-Brieuc Agglomération,
  • 2 et 3 L’A.D.E. : les suites de la réflexion stratégique – billet d’humeur du Président.
  • 4 PLATO : Passage de relais – Les 10 ans du Resooo – Ecobiz PLATO.
  • 5 ALEF : Une nouvelle équipe Emploi/Formation au service du territoire !
  • 6 Création d’entreprises : Armor Parrainage : un engagement bénévole pour épauler des créateurs et repreneurs d’entreprise sur le Pays de Saint-Brieuc.
  • 7 Création d’entreprises : Cap Entreprises à l’heure européenne – 5 nouvelles entreprises à Cap Entreprises.
  • 8 Pays de Saint-Brieuc : conjoints de cadres nouvellement arrivés : de nouvelles compétences pour nos entreprises.

Concours de la création d'entreprise du Pays de Saint-Brieuc : 81 000 € pour cette 6éme édition

Concours de la création d'entreprise du Pays de Saint-Brieuc : 81 000 € pour cette 6éme édition

La 6éme édition du concours de la création d'entreprises du Pays de Saint-Brieuc est maintenant lancée.

Les candidats à la création sur le territoire du Pays de Saint-Brieuc ont jusqu'au 16 avril 2010 pour retourner leur dossier téléchargeable sur le site imagecap-entreprises.com/concours-d...

La nouveauté de cette édition est la création de 3 catégories dont les 1er prix sont sponsorisés par des entreprises s'impliquant dans le développement économique local :

  • Agro-alimentaire et biotechnologies - Prix Crédit Agricole des Côtes d'Armor dotation totale de 17 000 € / 2eme prix dotation totale de 10 000 €
  • Services aux entreprises et TIC - Prix La Poste dotation totale de 17 000 € / 2eme prix dotation totale de 10 000 €
  • Activités de production et de négoce - Prix Manoir Industries dotation totale de 17 000 € / 2eme prix dotation totale de 10 000 €

L'agriculture demain : les enjeux d'une agriculture capable de répondre aux défis du futur, économiques, environnementaux, sanitaires, sociaux...

Le cycle de rencontres intitulé « l'agriculture demain, le champ des possibles » a abordé 5 thématiques :

  • "50 ans de développement agricole, quels enseignements pour l'avenir ?",
  • " L'agriculture Bretonne à l'heure mondiale ",
  • " L'agriculture et les défis de l'environnement ",
  • " Agriculture, alimentation et santé ",
  • " Agriculture, économie et territoire ",

Vous pouvez voir ces rencontres enregistrées sur le site du Forum des savoirs imageslcotesdarmor.fr ou télécharger la synthèse de ces rencontres sur le site imageagriculturedemain.fr

La premier objectif des initiateurs de ces rencontres est de donner à tous, organisations professionnelles, organismes scientifiques, associations de consommateurs, défenseurs de l'environnement, collectivités territoriales, ... l'occasion de faire tomber les barrières anciennes pour dialoguer dans le respect des personnes et la liberté de parole afin de dégager une conscience collective nouvelle.

La dernière rencontre, le Vendredi 3 décembre, a pour objectif de faire la synthèse de ces multiples et riches apports, identifier les différents futurs possibles de l'agriculture bretonne, proposer la substance de ce travail collectif aux décideurs politiques et économiques de la Région.

Concrètement, cette journée débutera par des ateliers reprenant les thématiques abordées au cours de l'année résumés en une contribution de plus de cent pages.

Nous vous invitons à vous inscrire dés à présent à l'aide du formulaire joint à ces ateliers limités à 20 personnes (soit 100 participants pour la matinée).

La synthèse des ateliers permettra de définir les enjeux d'une agriculture capable de répondre aux défis du futur, économiques, environnementaux, sanitaires, sociaux?

Ces nouveaux échanges feront l'objet de comptes rendus qui fourniront la «matière première » apportée à la réflexion des décideurs économiques et politiques invités l'après midi.

Les Mercredis de l'Entreprise : programme 2008-2009

Les Mercredis de l'Entreprise : programme 2008-2009

OBJECTIFS :

  • Renforcer les liens entre le monde de l’éducation et les entreprises locales ;
  • Faire connaître la diversité des activités économiques sur le territoire du Pays de Saint Brieuc ;
  • Faire connaître les métiers : profils, évolution, débouchés, compétences nécessaires pour exercer ces métiers.

CONTENU :

Durée : 2h Horaires : en général de 14h à 16h Date : mercredi

  • Accueil et présentation de l’entreprise ;
  • Visite de l’entreprise (présentation des métiers, postes de travail, qualification, formation, attentes de l’employeur) ;
  • Echanges entre les visiteurs et des représentants de l’entreprise.

PUBLIC VISE :

  • Enseignants du secondaire,
  • Conseillers d’orientation psychologues,
  • Chefs d’établissement,
  • Personnel MGI-Mijec,...

Racine/GRANDEvignettes/

Aucun fichier.

Assemblée générale de l'A.D.E.

L'assemblée générale annuelle de l'A.D.E. a eu lieu jeudi 8 juillet 2010.

Vous pouvez consulter ci-dessous le procès verbal de l'assemblée générale ainsi les comptes de l'exercice 2009 en téléchargeant les fichiers ci-dessous.

Fonds Chaffoteaux de soutien à l'emploi et au développement : une opportunité pour les entreprises.

Objectifs :

Lancé le 27 août 2010, le plan de revitalisation signé entre le Préfet des Côtes d'Armor et Chaffoteaux, accompagne pour une durée de 36 mois, le développement d'activités visant la création de 197 emplois pérennes sur le Pays de Saint-Brieuc.

Toutes les communes du Pays de Saint-Brieuc sont éligibles au dispositif.

Les aides disponibles :

Les expertises du cabinet BPI pour la mise en oeuvre de votre projet.

Des aides financières liées à des créations d'emplois pour soutenir le développement:

  • Entre 10 000 et 20 000 euros par empli programmé sous forme d'un prêt à taux zéro sur 5 ans, mis en place avec le Crédit Agricole des Côtes d'Armor.
  • Des subventions destinées en priorité aux TPE et à des projets structurants (maximum 4 000 euros par emploi programmé).

Des prestations de conseil et d'expertise pour des besoins précis :

  • Accompagnement de 3 à 5 jours d'un expert sélectionné avec le chef d'entreprise sur une problématique identifiée (organisation, dépôt de brevet, recrutements...).

Ces aides peuvent intervenir en complément d'autres financements engagés, dans le cadre de vos projets, avec le Crédit Agricole des Côtes d'Armor ou d'autres acteurs financiers, publics et privés.

Le prêt à taux zéro peut financer votre trésorerie, votre R&D, votre Besoin en Fonds de Roulement,...

Si vous répondez positivement à l'une des 3 conditions :

  • Vous souhaitez vous implanter ou vous développer sur une des communes du Pays de Saint-Brieuc;
  • Vous engagez des investissements (immobiliers, matériels, aménagements, R&D)

Contactez :

  • Louise PHILIPPE 06 18 57 17 62
  • Elise GARDIAS 06 13 08 09 25

Traiteur Briochin

Une visite qui a du goût… celui de la qualité humaine.

C’est ce que le groupe de visiteurs des Mercredis de l’entreprise retiendra sans doute de cette visite de l’entreprise Traiteur Briochin à Hillion.
Installé depuis 20 ans dans l’agglomération, Monsieur Paranthoen dirige une entreprise de 26 personnes sans compter les emplois de service lors des réceptions, chiffre d’affaires de l’ordre de 2,8 millions d’€. Tout est fabriqué sur place dans les 4 pôles principaux (pâtisserie, cuisine, cocktail et logistique) et les produits choisis avec soin, le prix n’est pas le critère de sélection mais la qualité. Il a fallu plus d’un an au dirigeant pour trouver, enfin, l’agneau du Quercy qui prend place sur les tables des mariages ou autres réceptions. L’entreprise répond aux demandes dans tout le grand Ouest et jusqu’à Paris, notre département ne représente qu’une part modeste dans le chiffre d’affaires.

Tout est géré au quart d’heure près, les prestations doivent être organisées avec minutie et sont soumises à ces impératifs de temps pour exemple récent M. Parenthoen cite une prestation de 2400 personnes avec un service de déjeuner exécuté en une heure et quart ! Il fait donc des bras et des cerveaux ! Pour le chef d’entreprise, autodidacte, l’humain prime dans la manière de travailler et d’embaucher car il faut de la polyvalence, passer d’un poste à un autre pendant un service avoir de la motivation quel que soit le poste nécessite des qualités humaines plus qu’une formation professionnelle précise.

Les métiers sont variés (métiers de bouche et logistique) et reposent sur des compétences aussi mais c’est la capacité d’adaptation et aussi la structuration personnelle qui compte pour réussir et évoluer. Le chef d’entreprise ne ménage pas sa peine pour soutenir ses équipes car entre avril-mai et novembre tous les jours il y a une « sortie » et parfois très loin mais son devoir, dit-il, est d’aller les voir même s’il faut faire 500 km pour seulement 15 minutes de visite.

Café et petits fours offerts avant une visite des locaux ont fini de nous convaincre !

Jocelyne Cacciali.

Quelles actions pour les 20 années à venir ?

Quelles actions pour les 20 années à venir ?

Le 14 mai dernier, 35 chefs d'entreprise, élus, acteurs économiques et membres de l'enseignement ont participé à la réflexion stratégique de l'A.D.E. pour les 20 ans à venir.

Vous pouvez télécharger ci-dessous le compte-rendu de cette rencontre qui a servi de base à la table-ronde organisée le 8 juillet pour fêter les 20 ans de l'A.D.E. du Pays de Saint-Brieuc.

Egalement en téléchargement pour les nostalgiques et les curieux : les 20 ans de l'A.D.E. en photos.

Le groupe des Mercredis à l’ANSES

Dans mon œuf du petit déjeuner, ya-t-il des polluants ou des bestioles nocives à ma santé ?

Je me suis posée cette question il y a peu, je ne sais pourquoi tout à coup j’ai pensé à la qualité sanitaire de mon petit-déjeuner ?

Pas une lubie mais plutôt une idée en lien avec la visite des « Mercredis de l’entreprise » que nous allions effectuer ce même jour à l’ANSES à Ploufragan. (mercredis 2 mars)

Le groupe, une douzaine de participants conduit par Alain Tourbot directeur du CIO, a été accueilli par le directeur adjoint Nicolas Eteradossi qui, durant trois heures, a exposé les différentes facettes de cet organisme et fait visiter l’espace réservé à l’élevage des animaux, supports des expérimentations. Près de 200 personnes et un budget de 13,5 millions d’euros.(moitié fonctionnement et moitié investissement).

L’ANSES est née en 2010 de la fusion de l’AFSSA et de l’AFSSET, mais le premier laboratoire date de 1957 porté par la volonté de René Pleven et des producteurs de porcs et industriels costarmoricains.

Actuellement l’ANSES comporte trois sites différents dont celui de Ploufragan.
Cinq ministères de tutelle et un financement pour un tiers par l’Etat et le reste sous forme de crédits sur conventions. Si l’on développe le sigle on comprend mieux les fonctions de cette agence : Agence nationale de sécurité sanitaire, pour l’alimentation, l’environnement, le travail. L’agence met en
œuvre des programmes de recherche, contribue à la surveillance sanitaire en général, évalue les risques et les bénéfices des nouveaux produits, publie des recommandations et avis, informe le public, autorise la mise en marché des médicaments. Un état de veille permanent des agents pas de repos dominical quand il y a urgence ! Et de toute façon 7/7 jours pour les soins aux animaux qui sont élevés pour les besoins des recherches qui se retrouvent confinés tout comme les éléments des différentes recherches.

Il faut de tout pour faire un monde, dit-on, car il faut une multitude de métiers à l’ANSES et de tous les niveaux. Vétérinaires et techniciens de laboratoire, ingénieur d’études et de recherche, agent animalier, ingénieur agronome, micro-biologiste, biomathématicien, du CAP et Bac professionnel au

Doctorant. Les «licence pro» et les «master pro» sont des profils intéressants et depuis peu un accueil est possible pour les apprentis de tous niveaux.
Difficile d’énumérer toute la variété des travaux et des contributions de l’ANSES à la sécurité sanitaire mais une chose est sûre, c’est l’extrême vigilance de cette autorité sur tout produit dans son parcours de « l’étable à la fourchette » selon une expression consacrée, voilà qui me rassure pour mon œuf du petit matin !

Jocelyne Cacciali.

Le groupe des Mercredis à l’ANSES

Le Tribunal de commerce : un outil de prévention des difficultés

A la demande des participants, nous mettons à disponibilité des internautes le diaporama du petit-déjeuner du 26 novembre.

Le Tribunal de commerce : un outil de prévention des difficultés

Actualités du CA

 Réunion de rentrée le 11 septembre : accueil de la Mefpi, de son président G. Losq et de J. Lemaitre, sa directrice. Un échange amical avec notre partenaire et une relecture à venir de notre Convention (signée en 2012). 

Autre sujet du CA : activation après les congés d’été des différentes commissions de notre association. 

Prochaine visite d’entreprise avec Focus Entreprises : Kerval le 18 octobre inscrivez-vous à : ade-saintbrieuc@orange.fr 

Envie de participer ? un simple mail à ade-saintbrieuc@wanadoo.fr 

Prochains CA : le 23 octobre et le 4 décembre2017. 

NB : Bientôt une soirée des adhérents ! affaire à suivre.

Sidération.

Tel est encore notre état d’esprit, des émotions contrastées nous ont sans doute envahies depuis vendredi soir : entre peur, douleur ,colère et soif de vengeance…
Le temps qui s’est écoulé depuis vendredi nous aura sans doute fait éliminer celles de ces émotions les plus dures mais sans doute pleurons –nous en silence comme ce midi lors de la minute de recueillement de la nation .

J’ai assisté vendredi 13 à la conférence de Michel Barnier venu nous parler d’Europe et du rêve que nous devons faire d’une Europe unie et solidaire tout en étant diverse et j’ai rêvé en l’écoutant, deux heures plus tard, je croyais encore rêver mais cela n’avait rien à voir ! le cauchemar était bel et bien là !

Nous savons faire face à toute adversité dans nos vies personnelles ou celles de nos entreprises nous en avons connu plus d’une et nous nous sommes relevés à chaque fois vaille que vaille…
Aujourd’hui, nous allons faire de même car c’est notre seule issue.

Jocelyne Cacciali

Recrutement : toujours la galère ?

Alancia , adhérent de l’ADE, vous propose un nouvel outil pour vos recrutements.

Profils Actifs :une nouvelle plateforme de recrutement qui simplifie la relation entre candidat et recruteur pour rapidement répondre aux besoins de chacun. Une solution efficace et économique pour recruter de futurs collaborateurs, mettre en place une veille et anticiper vos besoins en constituant une base de profils disponibles et qualifiés.

Pour mieux comprendre voici un visuel argumentaire, Profils actifs est en phase de lancement avec un nombre d’annonces et de candidatures limitées.

Vous êtes adhérent de l’ADE ? Profitez du Code promo à communiquer : ade22

Profils_Actifs_Recruteurs.pdf Pdf de 664Ko

L’agglomération a célébré les 30 ans du Pôle universitaire

l’ADE invité du SGPU* syndicat de gestion du pôle universitaire a participé à la célébration des 30ans de la construction de ce pôle si important pour notre territoire n’a pas été simple, la conviction des élus et leur persévérance a fait merveille et nous avons désormais un campus universitaire de qualité, université et IUT) à taille humaine qui, avec l’ensemble des formations supérieures (BTS) de notre agglomération, propose aux jeunes une grande variété de formations. Désormais atout majeur de notre territoire il est un facteur de développement culturel, intellectuel et économique.

Performance Handicap : une solution pour pérenniser l'emploi d'un collaborateur en situation de handicap.

L'ergonomie analyse les situations de handicap au travail et propose des solutions de compensation et d'aménagement.

  • Etudes et aménagements des postes de travail,
  • Informations et sensibilisations à l'approche ergonomique,
  • Appuis techniques et descriptions de handicap.

Des aides existent pour financer la prestation des consultants experts. Renseignez-vous imageperformancehandicap.org

Il y a toujours du nouveau à l'ADE !!

Téléchargez le pdf :
Cliquez ici Pdf de 263Ko

Il y a toujours du nouveau à l'ADE !!

Economie circulaire !

tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans jamais oser le demander !

Une seule solution pour vous : nous rejoindre le mercredi 10 févier 2016 à Langueux à 17h30 (salle le Grand Large au Grand Pré) pour la restitution de l’expérimentation conduite par l’ADEet 10 chefs d’entreprises du Pays…

Venez donc satisfaire votre curiosité sur le sujet, nous vous attendons.

La gambille

La Gambille, un des partenaires de l’ADE dans l’expérimentation d’économie circulaire (projet lauréat du Conseil Régional de Bretagne) nous a fait parvenir sa présentation et à favoriser les moments de convivialité des sessions d’expérimentation. D’autres partenaires seront présentés ultérieurement.

Voir la présentation complète en cliquant ici Pdf de 724Ko

Focus AJE22

Une AG de qualité. Le 7 septembre a eu lieu l’AG de AJE22*, notre partenaire dans l’action Focus entreprises, les adhérents présents (l’ADE en fait partie) ont entendu les rapports moral et financier habituels après une année d’existence sur le territoire costarmoricain, une quinzaine d’années en France. 

De nombreuses initiatives pour favoriser la connaissance mutuelle des jeunes et de l’entreprise pour permettre la bonne insertion des jeunes dans l’entreprise et valoriser l’esprit d’entreprise. *AJE22 association jeunesse entreprise.

Innovation et Société

L'innovation est-elle réservée aux grandes métropoles ? Notre territoire peut-il se dispenser de toute réflexion sur la stratégie de Lisbonne, visant à développer l'économie européenne par la valorisation de la recherche ?

Dans le cadre d'une mission confiée par le Conseil Général, Claude SAUNIER a animé pendant près d'une année des débats associant des universitaires, des chercheurs, des enseignants mais aussi des chefs d'entreprise dans l'optique de contribuer à une stratégie départementale de recherche et d'innovation.

L'A.D.E. a représenté les entreprises de notre territoire lors de ces rencontres.

Aujourd'hui, consciente de la nécessité de faire partager les informations recueillies et de faire participer les forces vives à cette démarche, l'association vous met à disposition ce rapport afin qu'il soit pour tous un outil de réflexion et de débat au service de l'action, par des propositions et des initiatives concrètes.

Le lien suivant vous permet de visionner les interventions du petit-déjeuner organisé par l'A.D.E. le 5 mars dernier imageklewel.com/ade_mars20... :

  • Contexte : Présentation du rapport de contribution à la SDRIpar C. SAUNIER, Président de Zoopole Développement,
  • Les mécanismes de l'innovation dans l'entreprise par J.E. BLOCHET,Conseiller technologique à Zoopole Développement,
  • Le Crédit Impôt Recherche par A. PIVERT, Expert-comptable KPMG.

Cageots

Découverte d’une association « originale » installée au Carré Rosengart au Légué. Des bénévoles que des bénévoles, pas de subventions publiques mais de la conviction et des réalisations dans le domaine de la valorisation.

L’association On n’est pas que des cageots a été crée le 13 mai 2013, par Anne Cavart et Valérie Clouet ; toutes deux issues des métiers d’art et de l’animation socioculturelle.
Pourquoi jeter quand on peut transformer et réutiliser ? Pourquoi ne pas imaginer et fabriquer des objets utilitaires et/ou de décorations avec ce que l’on récupère? Deux convictions partagées, une expérience professionnelle commune et une même envie de transmettre. L’association était née.

A travers différents types d’actions, l'association souhaite amener un autre regard sur le déchet tout en offrant une alternative à l’achat du neuf.

Nous proposons:des ateliers de sensibilisation auprès des particuliers et des structures, l'organisation ou la participation à des manifestations autour du DIY et de l'upcycling; la location / vente de mobilier et décoration pour des évènements.

Nous collectons différents types de « déchets / rebuts  atypiques» auprès de particuliers et de professionnels, qui ensuite nous servirons pour les ateliers et créations.

Contact:

O6 81 34 24 76
www.descageots.fr
http://www.facebook.com/descageots/

Implantation d'entreprise : Pourquoi pas le Parc d'Activités des Jeannettes ?

Situé au rond-point des Jeannettes (à Erquy, direction Fréhel), le Parc d'activité des Jeannettes, 9 hectares, compte 31 parcelles.

5 lots sont encore disponibles (cf. document lié).

Pour de plus amples renseignements : Rozenn BLANCHET ou Stéphane LE GRAET à la Communauté de Communes Côte de Penthièvre au 02 96 32 98 90.

A « la :matrice » , allez-y comme vous êtes !

Et on ne fait pas qu’y aller, en plein cœur de Saint-Brieuc, rue St Guillaume exactement, imaginez un lieu où vous pouvez travailler discuter, jeter les bases de vos projets, prendre un RV, boire un café et peut-être même faire une micro-sieste entre deux mails !

Vous ne l’aviez même pas imaginé que déjà la:matrice l’avait fait. Ce lieu s’adresse à tous : jeunes et moins jeunes retraités et actifs ou pas encore complètement actifs, autrement dit en recherche d’emploi, un lieu où l’on ne vous demande rien, où règne la confiance et où l’on paye en bisous (Pokoù en breton) traduits ensuite ne euros.

Ce lieu est associatif, l’association  « Kreizen dafar », crée en 2011, en est la structure mère et qualifie le lieu comme « un tiers-lieu dédié au partage et à l’open innovation ». Des subventions et des partenariats avec les entreprises assurent le financement de la structure.

De quoi modifier en effet le regard sur le travail. Ici on reçoit principalement des télé-travailleurs qui préfèreront l’endroit à la table de leur salon car ils ne sont plus isolés et structurent mieux leur temps de travail. L’endroit est aussi pertinent pour le co-working, car ouvert à la collaboration des esprits et à la confrontation des idées, une autre manière de réfléchir et d’échanger. Un autre avantage est celui de proposer des animations autour d’une idée liée à l’entreprise ou non. ( exemple récent le TED-x du mois de septembre dernier à Saint-Brieuc), ici tout est ouvert aux idées pour la centaine d’usagers et d’adhérents, une cinquantaine, qui ont fait de la:matrice leur quartier général !

La visite de décembre des Mercredis de l’entreprise a donc été différente, accueillie par Amélie l’une des deux permanentes au service des usagers qui a su avec brio nous donner d’indispensables informations pour mieux comprendre organisation et fonctionnement du lieu.

Jocelyne Cacciali

A « la :matrice » , allez-y comme vous êtes !

Focus Leroy merlin

Focus Leroy merlin

Chez Leroy-Merlin, on ne plaisante pas avec le bricolage !

Le bricolage, c’est du sérieux !

Dans cette enseigne la 6 ème en rang mondial, c’est surtout un étatd’esprit celui d’une vision partagée et bien sûr du service au client !Thierry Leroy (un nom prédestiné sans doute, le directeur du magasin de Saint-Brieuc au passage leplus grand de l’Ouest avec 19000m² au total (entre les deux entités) a expliqué au groupe Focusentreprises les rouages d’un système éprouvé qui fait de l’enseigne, selon une étude récente, le 4 èmemagasin où il fait bon travailler. Ces deux classements sont la fierté des salariés et de leur dirigeantPratiquant un management à la hiérarchie courte, associant à la décision le plus largement possibleLeroy-Merlin fait de la formation et de la promotion interne des atouts pour des salariés motivés (sil’on en juge par le clip réalisé pour l’inauguration du magasin rénové, la bonne humeur règne !)Mais le sérieux face au client et à son besoin est la ligne de conduite. Face à la concurrence et àinternet, le service client est soigné, diversifié et la confiance dans le produit et le service offert aussi.L’innovation également avec les espaces de testing, la personnalisation des ambiances, les cours debricolage en ligne ou in vivo dont les adeptes ne cessent de croître, sans pour autant entrer de fronten collision avec l’artisanat local qui peut bénéficier des marchés offerts par le LM.Des métiers diversifiés du commerce avant tout, de la sécurité, de la gestion, des finances et dupersonnel et de la logistique avec des niveaux de formation variés et un accent fort sur l’alternance.Avec 13 alternants dans l’entreprise et 2,6% de la masse salariale consacrée à la formation, oncomprend que le turn-over du personnel soit très bas.Au final, des équipes motivées, un dirigeant que l’on sent fier du travail de tous, et que nousremercions pour sa disponibilité ainsi que celle de Dorine Baroin, la DRH.Une seule conclusion : Le bricolage, c’est vraiment du sérieux !Jocelyne Cacciali.  

Mercredis de l’entreprise, 7 octobre 2015

Une belle histoire d’eau ….de la production à l’assainissement en passant par votre robinet.
La première visite de l’année scolaire 2015-2016 a été consacrée le 7 octobre dernier à l’eau.
Un dizaine de participants avait répondu présents et n’a même pas bu une goutte d’eau (ni rien d’autre d’ailleurs) pendant les 4 heures de la visite. Départ du service des eaux de l’agglo accueilli par monsieur Leray, et petite histoire de l’eau dans l’agglomération. Photos d’époque et compréhension d’un parcours de l’eau qui n’a finalement pas changé depuis plus d’un siècle. (1880)

Dominant la vallée du Gouët, le barrage de Saint-Barthélémy( inauguré en 1978 avec 8millions de M3) le centre névralgique de la production avec sa retenue et le barrage lui-même équipe de turbine (produisant de l’électricité) permette notre approvisionnement, un édifice sous surveillance (vérifié et re-vérifié dans sa structure et son fonctionnement au quotidien et à distance, l’informatique faisant merveille), on s’occupe aussi des poissons qui remontent tranquillement pour aller en amont, Monsieur Charpentier ,l’ingénieur du département attentif à chaque instant tout comme on l’est à l’usine des eaux en contrebas du barrage, qui va permettre de vous fournir (29000M3 par jour ) une eau de qualité ( et elle l’est !).

Des traitements de toutes sortes avec 12 filtres, pour un débit régulier et de la surveillance là-aussi (Vigipirate bien sûr !), l’eau qui est traitée à l’usine arrive à vos robinets dans les 24h selon votre localisation sur le circuit.

Enfin la station d’épuration du Légué, bien surveillée de partout elle aussi, un parcours complexe des filtrages et des décantations et aussi une unité de production de biogaz (elle chauffe la piscine du quartier Balzac entre autres) pour finalement rejeter les eaux bien assainies en mer. L’amélioration constante des réseaux constitue la meilleure large de manœuvre pour améliore la qualité des rejets.

Des métiers et des hommes passionnées : telle était notre conclusion car la multiplicité des métiers intervenant dans ce parcours, formations scientifiques de différents niveaux ou des
Travaux publics, des compétences informatiques pour une présence 24/24. A tous les niveaux du parcours, nous avons senti la passion de ces professionnels, investis dans une mission vitale pour tous.

Jocelyne Cacciali, ADE

Innov’Deiz !

Innov’Deiz !

Innov’Deiz, la journée de l’innovation sociale

Se déroulera le 26 mars à Saint-Brieuc !

Rendre visibles les projets d’innovation sociale à partir d’exemples concrets, favoriser la mise en réseau, porter un message ambitieux sur la capacité d’innovation portée par les organisations de l’ESS… sont les objectifs de cette journée.

Inscrivez-vous ici

Découvrez le programme détaillé ici Pdf de 1Mo

Mercredis de l’entreprise

Une nouvelle saison de visites d’entreprise pour comprendre, connaitre et expliquer les métiers et les entreprises du territoire. Depuis 13 ans, 1005 personnes (tous secteurs confondus : enseignement, conseil en insertion ou formation professionnelle) ont sillonné notre pays de Saint-Brieuc pour y découvrir les métiers qui s’y exercent.

Soyez, vous aussi, les acteurs de ces visites pour rapprocher formations et emplois.

Suivez notre actualité dont voici le programme pour 2015-2016. (cf. le tableau, la dernière visite sera annoncée ultérieurement)

Inscrivez-vous àpour chaque visite.

Le tableau des dates ici Pdf de 86Ko

La compta ce n’est plus ce que c’était !

On se dit qu’en allant visiter CER FRANCE (à Plérin) on va surtout parler de chiffres, de produits et de charges de bilan etc.

Erreur ! l’association, forte de 9700 adhérents et plus de 450 salariés est bien sûr et avant tout, un centre de comptabilité pour les activités « rurales » agriculture en tête. Si la majeure partie des adhérents « clients » provient effectivement des nombreuses activités de l’agriculture, ce n’est pas seulement de comptabilité qu’il s’agit, c’est une base qui s’est au fil du temps bien élargie (création en 1955). En effet, le conseil au sens large, constitue en effet la plus-value de l’association et la relation humaine qui s’établit entre les adhérents et les conseillers en est le ferment.

Connaisseurs du terrain, porteurs de valeurs partagés, les salariés de CER France savent aller au-delà de la simple charge de « teneurs de comptes ». Notre interlocuteur, Gaël Furman, lors de cette visite de FOCUS Entreprises nous le rappelle chemin faisant.

Les métiers exercés se sont donc élargis depuis les origines de l’association et requièrent des niveaux de formation élevés. Ils concernent l’expertise comptable, le juridique et la fiscalité, le patrimoine mais aussi l’environnement, la stratégie et l’informatique. Des Baccalauréats dédiés à la comptabilité aux formations de niveau 2 pour l’informatique (la sécurité informatique est fondamentale), une gamme étendue de métiers et de fonctions pour couvrir les missions de CER FRANCE aujourd’hui et contrairement à ce qu’on peut imaginer des difficultés de recrutement.

Jocelyne Cacciali.

Les formateurs visitent les entrepreneurs

 Les formateurs visitent les entrepreneurs

Les Mercredis de l'entreprise redémarrent. Ils sont destinés aux professeurs et aux spécialistes de l'insertion professionnelle.

Depuis sa création, en 2002, la formule a plus ou moins de succès, en fonction des entreprises visitées. « En douze ans, nous avons eu plus de 1 000 participants », se félicite Jocelyne Cacciali, présidente de l'Association de développement économique (ADE).

Les Mercredis de l'entreprise résultent d'un partenariat entre l'ADE, le centre d'information et d'orientation (CIO) et la Maison de l'emploi. Le principe ? Huit mercredis dans l'année, des profs du secondaire, des conseillers d'orientation, divers formateurs ou autres conseillers Pôle emploi vont à la rencontre d'une entreprise. L'objectif est de « favoriser l'échange entre les mondes de l'entreprise, de l'emploi, de l'insertion et de la formation », explique Jocelyne Cacciali.

Mais, en fait, « chacun vient avec ses approches », ajoute Alain Tourbot, directeur du CIO. Par exemple, lundi 7 octobre, une visite du barrage du Gouët et de la station d'épuration est prévue. « Les professeurs pourront y voir une extension à leurs propres enseignements », comme la chimie, l'histoire, la biologie, les travaux publics...

Les spécialistes de l'insertion professionnelle, eux, chercheront à y voir les perspectives d'emploi. L'autre objectif est de renforcer les liens au sein de ce microcosme de l'enseignement, de la formation, de l'insertion et de l'entreprise.

Les organisateurs cherchent également à varier les thématiques.

Les rencontres à venir. L'eau avec le barrage du Gouët (7 octobre), la rénovation avec Doré Habitat (18 novembre), l'informatique et le multimédia avec la Matrice (9 décembre), l'hôtellerie avec le Domaine du Val (20 janvier), la restauration avec Traiteurs briochins (23 mars).

Renseignements et inscriptions : par courriel,

L'article ici

NOUVEAU à l'ADE

Economie circulaire , vous avez dit économie circulaire ?

Kesako ? une séance de derviches tourneurs ? ça roule ou ça tourne en rond ?

Lorsque, pour la première fois, j’ai entendu parler d’économie circulaire les interrogations précédentes me sont venues à l’esprit, j’étais rêveuse et sceptique, peut-être même amusée, ces économistes tout de même quelle imagination !

Dois-je avouer qu’à l’heure où j’écris, je suis motivée par le sujet car je viens den faire une première expérience dense et productive.
Le projet présenté par l’ADE au début de 2015, grâce à l’action de Carine Ritan, membre de notre association ,au Conseil régional de Bretagne a été retenu sur les 37 déposés (8 projets sélectionnés) celui de l’ADE étant le seul des Côtes d’Armor.

La première séance de travail a eu lieu le 27 août dernier à Saint-Quay Portrieux au centre des Congrès grâce à l’aimable contribution de Thierry Simelière, maire de St Quay.
L’objectif du projet : rendre tangible l’économie circulaire aux entreprises du territoire , ce que nous pourrions traduire par comment peut-on s’inscrire dans la démarche d’économie circulaire, et intégrer les avantages potentiels de cette économie , l’expérimenter dans son entreprise .ou encore comment générer des profits tout en préservant les ressources .

Territorialité, appropriation, expérimentation, essaimage. 4 mots clés pour traduire le projet

9 entreprises du territoire (pays de Saint-Brieuc) des PME représentants tous secteurs d’activités et volontaires
Appréhension du concept par l’exemple et surtout faire en marchant en utilisant la méthode « makeur-testeur »
Essaimage pour ouvrir à d’autres entreprises, diffuser et convaincre.

Trois séances de travail.

C’est parti pour 6 mois environ ! une première séance le 27 août, la suivante le 28 octobre enfin la troisième fin janvier.
Pilotage du projet  : un comité opérationnel composé de membres de l’ADE dont Carine Ritan, animatrice du projet. Ce comité travaille en amont et en aval des séances.

Jusqu’où iront-ils ?
Très loin ! Nous l’espérons mais, comme toute expérimentation, les résultats ne sont pas acquis.
Si l’on en juge par la motivation observée le 27 août, et la résolution de tous à revenir à la deuxième séance , cela devrait rouler !

Visite de Focus Entreprises chez M et Mme Richard à Trégomeur.

Des petits cochons bien élevés…

Le groupe de visiteurs de Focus Entreprises le 7 avril a d’abord rencontré Pascal et Isabelle Richard à Trégomeur deux agriculteurs bien dans leur travail et leur quotidien d’éleveurs. Le secteur agricole souffre d’une façon globale (prix, crise sanitaire etc.), ces deux éleveurs sont en première ligne lorsque les crises s’annoncent mais la diversification de leurs circuits commerciaux leur permet de faire face. Pour moitié des ventes à la coopérative pour presque la moitié en circuit court , un porc élevé chez eux ne franchit pas la limite du département.
Une quarantaine d’hectares en céréales ,en adjonction de granulés et graines de lin, pour nourrir les 150 truies et les petits qui naissent de manière programmée (la gestation dure 3 mois, trois semaines trois jours) plus de 4000 porcs par an, il y a 360 naissances toutes les 4 semaines.

Quant aux métiers, on pourrait commencer par évoquer la polyvalence qui est celle des agriculteurs d’aujourd’hui : informatique, mécanique, gestion, technicité de l’élevage, le niveau monte !! On engage plutôt un BTS qu’un autre niveau, la responsabilité de conduire un élevage impose un niveau d’analyse et un savoir-faire dans l’exécution. Mais les agriculteurs d’aujourd’hui savent aussi prendre des congés et souffler un peu comme tout le monde.

Et les petits cochons ? Ils sont bel et bien présents, on les entend et on les visite auprès des truies à la maternité et quelques semaines plus tard ils savourent la paille et une certaine liberté avant de partir pour d’autres destinées que vous devinez aisément.

J Cacciali.

AG du 2 juin 2015

Des bases saines pour une avenir plein de promesses !

l’Assemblée générale de l’Ade du 2 juin dernier, au Carré Rosengart, a balayé les incertitudes qu’avaient fait naître les années 2013 et 2014 pour notre association.

Les comptes sont assainis, le Conseil d’administration serein et actif, les projets multiples dans des domaines variés et orientés vers l’avenir du territoire et de l’économie du pays. l’Audace prévaut dans la commission du même nom, l’imagination et l’anticipation dans les deux commissions Economie circulaire et maritime qui démarrent leurs travaux.
Entreprises et territoire continue son petit bonhomme de chemin et Innovation voit les choses de manière transversale. Sans oublier que les Mercredis nous visitons des entreprises….

voilà en quelques mots les actions déjà entamées ou nouvelles des différentes commissions de l’ADE. En PJ le rapport d’activités et les chiffres-clés de l’ADE ( exercice de 18 mois).

Claude Saunier est devenu Chevalier de la Légion d’honneur

Claude Saunier est devenu Chevalier de la Légion d’honneur

Fondateur de l’ADE et aujourd’hui vice-président de notre association, Claude Saunier a reçu ,samedi 27 juin dernier, les insignes de chevalier de la légion d’honneur. C’est Monsieur Pierre Lambert, préfet des Côtes d’Armor qui, remplaçant Jean-Yves Le Drian, retenu à Paris compte tenu des évènements, l’a décoré et transmis les paroles élogieuses du ministre. Claude Saunier a toujours œuvré pour le développement du territoire comme maire et sénateur défendant l’intercommunalité, l’enseignement supérieur et le dialogue avec le monde économique à l’image de la création de l’ADE ( il y a 23 ans) alors agence de développement économique . Un acte fort pour dynamiser notre territoire dans une période difficile. Dans son discours en remerciement, Claude a évoqué ses combats et son attachement à notre territoire et n’a pas manqué de saluer l’ADE pour son action pertinente depuis deux décennies.

Les membres de l’ADE félicitent chaleureusement Claude pour la distinction qui l’honore et le remercient pour son implication constante dans notre association.

L'article de presse ici

Tout le monde sur le pont !

Une expression bien connue des marins, elle appelle à la manœuvre de tous dans un effort collectif.
C’est le cri de ralliement d’un équipage qui travaille pour relever un chalut ou une drague par beau temps ou gros temps.
Vous l’avez compris la visite des Mercredis de l’entreprise était, ce 6 mai 2015, consacré aux métiers de la pêche et des cultures marines, un secteur bien particulier car le métier est rude et ce n’est rien de le dire !
Mais ce secteur est aussi porteur d’une part non négligeable de notre économie costarmoricaine. Avec 2730 kms de côtes, la Bretagne détient 30% de la flotille française et compte 1400 navires de pêche, c’est aussi la première région en volume de produits. Le port de Saint-Brieuc (entendons la baie) est le deuxième port pour le nombre de navires. Le groupe de participants a été accueilli par Delphine Lamandé, chargée de mission à Cap Avenir une association « originale » qui regroupe des coopératives d’avitaillement, de gestion, d’une banque coopérative, de producteurs et d’armement....installée sur le port de Saint-Quay. Nous la remercions pour sa grande disponibilité.
« Cap avenir » fait la promotion des métiers liés à la pêche et aux cultures marines, deux secteurs différents tous centrés sur la mer et la marée, régis aussi par des règles strictes : « on embarque pas si on a pas son brevet ! », même si le recrutement « sur le quai est toujours la pratique commune.
Il faut pour ces métiers de l’endurance et un physique à toutes épreuves, le sens du collectif et savoir nager (pour le mal de mer, c’est autre chose, on sait que beaucoup de marins y sont sensibles malgré les années).
Les besoins de main-d’œuvre sont forts, 50% des patrons de pêche vont partir en retraite d’ici 2016.
C’est la même chose dans le secteur des cultures marines. Les formations existent au plus près Paimpol et Saint-Malo même si certains diplômes ne sont pas présents sur notre territoire, la base de la formation est le CIN certificat d’initiation nautique et des CAP et Bac Pro et également des BTS. La formation continue est aussi une autre voie en particulier avec un contrat de professionnalisation.
« Il faut de la passion pour ce métier » ce sera le mot de la fin prononcé par un des participants, autrefois embarqué qui, aujourd’hui, cherche à se reconvertir.

Pour tout renseignement : Cap avenir, 8, place C Adenauer 22190 Plérin,

De l’Audace, encore de l’Audace, toujours de l’Audace !

Mardi 7 février 2017, l’ADE organisait les Assises du développement économique à l’ISPAIA.

Une première pour notre association, quand je dis une première, c’est que depuis plusieurs années, une telle manifestation n’avait pas été mise en place.

La commission Audace qui a mis au cœur de soin travail : le développement économique, a pris l’initiative de réunir élus et entreprises, autour d’une première rencontre les Assises, ce qui laisse entendre qu’il y en aura d’autres ( nous en reparlerons)

L’ADE prend ainsi toute sa place dans la réflexion globale entreprise depuis quelques mois. En effet notre territoire a évolué dans ses contours et la loi NOTRe prévoit une répartition des compétences économiques entre la Région et les collectivités, ce qui modifie la donne et ainsi que les lieux de décision, changement qui n’est pas sans produire des effets sur les forces économiques .

A travers un exposé sur la Loi NOTRe puis une vision sociologique de la notion même de territoire, puis les témoignages des chefs d’entreprise de 4 territoires dont on dit qu’ils ont su construire une dynamique , l’ADE a voulu écouter pour s’acculturer et pour mieux travailler avec les acteurs du territoire du pays de St Brieuc….

Une après-midi de rencontres conclue de manière légère par une interprétation de la chanson de Johnny Hallyday : « l’envie d’avoir envie » qui a résonné à nos oreilles comme un hymne à l’Audace.

Les 4 temps forts :

  • Exposé de Th Connan (CAD) : la loi NOTRE
  • Intervention de Stéphane Hugon, sociologue
  • Témoignages de H le Guillou Lannion, de Brunon Paravisini de VItré, d’Hugues Pasquier des Herbiers et de Stéphane Fremaudeau de la Roche-sur- yon.
  • Mind-Papping réalisé par Luc Rambaldi.

Attention : nouveau chantier !

L’A.D.E se lance dans de nouveaux projets !

Un nouveau chantier pour l’A.DE, le projet ENTREE. Il fait partie des projets INTERREG (projet reliant deux régions européennes).Pour ce projet, le lien est fait entre la région Hampshire et Isle de Whight (GB) et le Pays de Saint-Brieuc, considéré comme territoire pertinent de l’étude.

Deux régions, une étude commune.

Nous allons comparer les procédures, aides financières et formations mises à disposition des entreprises pour se pérenniser dans leur activité et les développer.
Le point de départ est celui de la fragilité de la phase de croissance des entreprises, on en connaît les raisons en général, entre fragilité de trésorerie, formation défaillante des chefs d’entreprise, besoin d’appui, d’échange et d’ouverture, etc.

Des solutions existent et nous vous les proposons.

Le projet préconise de repérer ces entreprises, de les interroger sur leur besoin en
formation et de leur proposer un tutorat, des ateliers de formation peu exigeant en temps et financièrement, le travail de l’A.D.E, porteuse du projet, va consister à recenser en utilisant le travail déjà accompli de la commission ( entreprises et territoire)à repérer les entreprises susceptibles de participer, puis les questionner sur leurs besoins ( dans trois domaines particuliers), de leur proposer des ateliers de « formation » d’une durée restreinte et de les confier, le cas échéant, à un tuteur dont l’expérience est avérée.

Renforcer, pérenniser, développer.

Trois mots magiques, trois mots à introduire dans son vocabulaire et dans sa tête.
Une démarche positive pour combattre l’isolement et contribuer au succès, celui de votre entreprise.

Pour toute information :
ou contacter la coordonnatrice du projet : Pascale Story au 02 56 40 13 86 ou 06 23 05 30 48

Attention : nouveau chantier !

Bonne année… malgré tout

J’avais l’humeur légère, il y a une semaine, quand je commençais à écrire les vœux de l’ADE pour notre site. Je ne sais pourquoi je voulais être optimiste, penser à l’avenir plutôt que de ressasser une mauvaise humeur faite de chiffres économiques et de l’emploi inquiétants.

Après avoir écouté les vœux de notre Président, je me disais que décidément les grands esprits se rencontrent, j’avais retenu le mot « audace » et fait in petto la réflexion suivante « bon et bien le président nous aura entendus, l’audace nous l’avons mis au fronton de l’ADE et depuis longtemps, tant mieux, cela va aller, on va dans le bon sens et, de surcroit, la simplification administrative est en marche .. »

Bref, j’avais l’humeur légère car quand on a bien ronchonné sur l’air du temps trop chaud ou trop froid, on ne peut faire qu’une chose, c’est se mettre au travail…
Alors je ne sais pourquoi j’ai arrêté d’écrire : sans doute un oiseau qui croyait au printemps qui m’aura distraite ou un rayon de soleil ou un coup de téléphone pour me souhaiter une bonne année.
Je n’aurais pas dû arrêter d’écrire et ce message de « bonne année » à tous, j’aurais dû le poster plus vite et je vous prie de m’en excuser, vous savez pourquoi je n’arrive pas vraiment à être dans l’espoir du début d’année plein de belles résolutions.
Je vois devant mes yeux « je suis Charlie » et j’en éprouve une grande peine, partagée par vous tous et aussi une angoisse. Mais je sais aussi que tous ensemble, les membres de l’ADE engagés et déterminés, les partenaires qui nous accompagnent, nous allons aller de l’avant, dépasser le deuil et les craintes et faire vivre au mieux notre territoire et son économie pour mieux vivre ensemble.

Haut les cœurs, les esprits et les énergies et bonne année à tous.

Lycée jean Monnet à Quintin

Lycée jean Monnet à Quintin

Au lycée, Jean Monnet à Quintin , vous pouvez venir comme vous êtes, vous y bâtirez votre avenir!

Les 134 élèves (ou formés comme on dit) de ce lycée professionnel public de Quintin pourraient dire ce genre de chose. Qu’elle que soit la formation de base et le niveau du diplôme du jeune, le lycée peut proposer le cursus le plus adéquat à sa situation et à ses aspirations. Du « sur-mesure » et quand on parle de mesure dans le bâtiment on sait de quoi on parle ! Car qu’il s’agisse des métiers du bois (charpente et agencement), de la maçonnerie ou du gros œuvre ou de la taille de pierre, dans le bâtiment, on sait mesurer ! Les formations scolaires, d’apprentissage ou de formation continue du lycée dispensées par le lycée vont du CAP au Bac Pro et pour la formation continue sont proposées par le GRETA.

La visite des Mercredis de l’entreprise du mars dernier aura permis au groupe de participants de se familiariser avec les locaux du lycée et son organisation grâce à Madame le Proviseur, Mme Marie Barreaux, et au Chef de travaux, M Michel Pellan, qui nous ont fait découvrir ateliers et salles de travaux pratiques (intérieur ou extérieur), sensibiliser aussi aux questions de sécurité de l’apprenant et à celle des entreprises qui les reçoivent en stage, question souvent complexe (réglementation oblige !)

La fin de la visite a conduit le groupe sur le chantier voisin de rénovation de l’hôpital de Quintin où les normes environnementales ont été particulièrement travaillées (chantier éco-durable).

Le bâtiment souffre de la crise et le couplet a été entonné par les responsables du Lycée comme un frein en particulier pour les stages. « Quand le bâtiment va, tout va », dit le dicton.

Ah ! Encore un mot! Pas une fille en formation…. cherchez l’erreur !

Visite de FOCUS Entreprises à l’EHPAD de la Mutualité de Cesson.

Belle affluence pour la visite de l’EHPAD de la Mutualité à Cesson. Une vingtaine de personnes ont parcouru les locaux de cet EHPAD, ouvert il y a trois ans, qui accueille 64 résidents. En Côtes d’Armor la Mutualité offre 360 places, réparties en 10 maisons, dont celle de Cesson.

De relatives « petites » structures donc pour un état d’esprit de proximité, à Cesson où 24 places sont réservées aux malades Alzheimer, les résidents vont et viennent et s’activent dans des locaux clairs et spacieux.

Madame G. Tréhiou coordinatrice départementale de l’animation et de la vie sociale et la directrice du site par intérim Virginie Debeix ont reçu le groupe FOCUS avec une grande disponibilité. Toutes deux ont présenté les objectifs de la Mutualité dans ses résidences, l’état d’esprit, les financements et la vie au quotidien.

Les métiers exercés, les compétences exigées les profils requis ont occupé, avant la visite de l’établissement, une large partie de cette matinée.

Des fonctions d’administration et de gestion à celle des soins et de l’accompagnement des personnes, les métiers sont variés, tout comme les niveaux de compétences et les diplômes requis etc. Nos guides ont insisté sur l’humain et ses exigences dans une telle structure. l’EHPAD est un lieu de vie avant tout. Ecoute et petites attentions au quotidien demandent au personnel un savoir-être adapté pour permettre aux résidents de vivre pleinement leur retraite.

Jocelyne Cacciali.

    ADE - Assises Dév Eco - Save the date

    ADE - Assises Dév Eco - Save the date

    Visite Armor Précision

    Armor précision, tout est dans le détail !

    Le détail en question est mesuré à moins du moins du millimètre car certaines pièces usinées chez « Armor Précision » exigent un travail millimétré si je puis dire. Ce fut la première découverte pour la douzaine de visiteurs de cette entreprise de Trémuson qui appartient au groupe STindustries.

    Le Président du groupe, M. Troesch, accompagné du directeur de site, N Bihan, a su captiver l’auditoire de notre première visite de l’année 2016-20017 de FOCU ENTREPRISES ( il n’aura échappé à personne que les Mercredis de l’entreprise sont désormais remplacés par FOCUS). Nous le remercions de sa grande disponibilité.

    120 salariés, pour l’ensemble du groupe, exercent des métiers variés dans ce domaine industriel qui connait, après des années de crise, une amélioration de l’emploi (plus 500 emplois en 2015 et sans doute une évolution identique en 2016). Le groupe se consacre aux fabrications ordinaires dans ce secteur avec la particularité de travailler le titane. 70% de la production est réalisée pour la région,

    25% pour le national et 5% pour l’international pour un chiffre d’affaires de l’ordre de 10 millions d’euros. Des magasiniers aux ajusteurs et soudeurs ou fraiseurs et tourneurs sans oublier le contrôle et la qualité, la traçabilité étant un des maitres –mots du secteur, voilà l’éventail offert, à noter aussi peu d’intérim mais des apprentis et stagiaires en continu.

    Les métiers sont tout à la fois pratiqués de manière conventionnelle et en commande numérique, 83 opérateurs et 28 techniciens dont la moyenne d’âge est 41 ans avec une ancienneté de 9 ans. La formation tient une large place dans l’entreprise, l’entretien professionnel est capital pour le chef d’entreprise et considéré comme une vraie richesse pour le dialogue social interne.

    La visite des ateliers, qui a suivi l’exposé, a révélé des employés motivés dans des espaces chauffés où le bruit est maitrisé et où l’ergonomie est recherchée, au millimètre près comme il se doit !

    Jocelyne Cacciali

    Présidente de l’ADE

    Une entreprise qui a du goût …

    Une entreprise qui a du goût …

    Déjà, en longeant la 4 voies, on a l’impression de respirer l’odeur du caramel et des biscuits.
    Impressions bien sûr car pour peu que les vents ne soient pas porteurs, ce n’est qu’une illusion et il faut attendre d’être dans les bâtiments de production pour humer l’odeur du caramel et des biscuits
    Les Mercredis de l’Entreprise ont visité la biscuiterie Brieuc le 14 janvier dernier et par l’odeur alléché, je vous assure qu’il y avait du monde.

    Une entreprise jeune (14 ans) et dynamique qui progresse d’autant mieux qu’elle vient de s’installer
    bien en vue sur les hauteurs d’Yffiniac.
    Ses 3 dirigeants actuels, qui ont racheté l’entreprise historique il y a 2 ans à Séverine Pallu, se sont répartis les tâches du management, production, commercialisation, marketing
    Des procédés simples, des fournisseurs locaux, des recettes « classiques mais efficaces », des vitrines commerçantes constituées par 9 boutiques dans le département et une orientation « bio » affirmée avec une coexistence du conventionnel « sain » ( absence de colorants , d’additifs etc.), des clients connus comme Picard et Marie Morin pour le caramel.
    Au total, une trentaine de salariés et 2,6 millions de chiffre d’affaires travaillent pour une marque fortement impliquée dans le territoire l’étude du nouveau logo a été pensée pour rappeler aux consommateurs que le produit est bon et sain et qu’il est le représentant d’un territoire fort lui aussi avec des valeurs affirmées.

    Que produit-on ? Des biscuits bien sûr, des caramels et des confitures. Les métiers concernés sont ceux d’abord des métiers de bouche mais la polyvalence fait partie des compétences et l’apprentissage sur le tas fait le reste. Car ce sont des techniciens habiles et des logisticiens avisés, pas de stocks inutiles mais une gestion en flux tendu. Un « cadre » a un rôle pivot : le responsable qualité qui doit gérer la constance de la qualité des produits.
    Une belle indépendance, des valeurs fortes, du goût pour les saveurs, voilà un résumé en mots de
    cette visite des Mercredis de l’Entreprise. Au fait nous avons bien dégusté ….

    A vous maintenant…



    ade

    25 ans de l’ADE du Pays de Saint-Brieuc.

    Bientôt une date pour célébrer ensemble l’anniversaire de nos 25 ans !

    Prévoyez le mois de mars 2017, lors de l’Assemblée Générale de l’ADE, plus d’informations très vite.

    Les mercredis de l'entreprise 2014-2015

    Consultez le tableau des prochaines visites et n'hésitez pas à vous inscrire!

    Les mercredis de l'entreprise 2014-2015

    Economie Circulaire, le chantier continue

    Le CA de l’ADE a souhaité ouvrir un groupe de travail spécifique sur l’Economie Circulaire qui fut l’objet d’une expérimentation entre août 2015 et février 2016 ( projet lauréat du Conseil régional). Les animateurs du projet ont vocation à être membres de la commission ainsi que les entreprisses participant à l’expérimentation ?
    Et vous ? seriez-vous intéressé ? cela ne vous parle peut-être pas encore …mais une fois tombé dedans, vous verrez ça roule !!

    Informations à :

    ou au 06 50 32 27 02

    SMB 100% Acier !

    SMB 100% Acier !

    La visite du mois de décembre des Mercredis de l’entreprise nous a conduits dans l’entreprise SMB à Ploufragan.
    Son dirigeant, M Dheir, a consacré son après-midi à notre petit groupe, un effort que nous saluons. Un échange de qualité, une grande transparence et pour nous une compréhension enrichie du fonctionnement d’une PME.

    • 1858 : première étape de l’entreprise, à la base une serrurerie (Ets Royer) puis en 1926 la création de SMB de l’entreprise actuelle. En 1984, après un dépôt de bilan, une cinquantaine d’employés reprennent le flambeau et font prospérer l’entreprise jusqu’en 2004,
    • la vente en 2006 à SOPREMA, entreprise de taille internationale avec une quarantaine d’usines dans le monde, propriété d’un seul actionnaire, donne à SMB sa forme actuelle, celle d’une filiale à 100% autonome.

    de l’acier, rien que de l’acier et du lourd...

    Pour construire le musée des Confluences à Lyon,( 6600Tonnes) un des chantiers de SMB,il faut autre chose que les briques d’un Lego ! Chaque construction est un prototype. La cellule commerciale ayant repéré les projets et la décision de répondre à l’appel d’offres public ou privé étant actée, le travail de calcul commence. Un chargé d’affaires s’occupera de tout coordonner en interne comme en externe, il faudra, entre autres, acheter l’acier.
    Dans l’entreprise, ce sont les métiers très techniques qui dominent de niveau ingénieur (autrefois les BTS pouvaient assurer) aujourd’hui ce niveau est insuffisant et la gestion des contrats est souvent supervisée par un avocat, tant les contrats sont complexes. Des milliers de tonnes d’acier sont ainsi réceptionnées, préparées en bureau d’études, découpées, assemblées, parfois peintes sur place et expédiées sur le chantier.

    A l’atelier aussi les niveaux de formation sont élevés et l’informatique règne en maître. L’expérience de terrain, pour le métier de soudeur par exemple, s’acquiert après plusieurs années de pratique. Des métiers où il faut savoir rester debout, être costaud car le poids est là malgré les moyens de levage (de 10 kg à plusieurs tonnes) il faut aussi de la minutie et de la régularité dans le geste, une grande concentration.

    Au total, 86 employés dont 15 en bureau d’études, endroit impressionnant par l’étalage des plans plus complexes les uns que les autres et 50 dans les ateliers.
    Mais le marché vit le marasme ambiant, il y a le ralentissement général de l’économie et il y a les concurrences des sous-traitants (Portugal, Italie, Belgique ou Espagne) qui ont aussi du savoir-faire mais avec lesquels, pour les salaires, il est impossible de rivaliser et paradoxe qui sont sollicités par les trois ou quatre « majors » de la construction français le plus souvent.
    SMB se défend au mieux de ses compétences et travaille sur de beaux projets dans un équilibre maintenu par un esprit d’entreprise très fort et un optimisme de son dirigeant à l’opposé de l’ambiance générale...

    Patrice Leber, Directeur de la maison de l’emploi part à la retraite.

    Après 5 ans passés à la tête de la MEFPI, le directeur patrice Leber a quitté son poste fin septembre pour une retraite dont il dit qu’elle sera active. Patrice a permis de construire le partenariat de qualité avec l’ADE et nous avons mené ensemble des projets importants ( projet européen, parrainages de demandeurs d’emploi etc. outre les excellentes relations nouées avec les uns et les autres, son action a permis une connaissance mutuelle des deux mondes que sont celui de l’entreprise et celui de l’institution, un bel exemple du caractère fructueux de ce partenariat.

    Un grand merci à Patrice pour ce qu’il a fait nous ne doutons pas de sa future implication à l’ADE dont il est membre à titre personnel et nous avons confiance aussi en sa remplaçante Julie Lemaitre autrefois salariée de l’ADE les présentations sont déjà faites !

    J C

    Journal des Entreprises 22 : Armelle Bothorel face aux patrons.

    Journal des Entreprises 22 : Armelle Bothorel face aux patrons.

    Voici le lien vers l'article du Journal des Entreprises du mois d'avril 2013 dans lequel Madame Armelle Bothorel, Présidente de Saint-Brieuc Agglomération répond aux questions de 5 chefs d'entreprises: imagelejournaldesentreprises.com/editions/2...

    Centre de tri Généris de Kerval.

    L'ADE en visite à Kerval le 11 juillet.Reçus par son directeur, JB Orveillon, une quinzaine de chefs d’entreprise, membres de l’ADE, ont visité les locaux du centre de tri Généris, 320 000habitants desservis et 200 000 tonnes traitées. Des équipements performants et des évolutions futures d’envergure (23 Millions d’€ investis)au service des Costarmoricains et de l’environnement.

    L’A.D.E obtient une des vice- présidences du Conseil de développement du Pays.

    A l’issue de l’assemblée générale du Conseil de Développement du pays de St Brieuc, le conseil d’administration a renouvelé sa confiance à Jacques Uguen au poste de Président, et quatre vice-présidents ont été élus, dont l’ADE.
    La présidente de l’ADE, Jocelyne Cacciali, sera en charge du lien avec les autres Conseils de développement de Bretagne, un réseau des C.D a été constitué et tous les CD de la Région de Bretagne y adhèrent désormais, soit 21 C.D.
    La représentation du monde économique au Conseil de développement est capitale particulièrement dans le contexte actuel. Rappelons que la contractualisation avec la Région est un enjeu majeur, que les décisions de programmation seront faites à l’avenir avec le concours du C.D (une voix de plus que les élus), notre participation est donc nécessaire.
    Nous réfléchissons, au sein de l’ADE, aux enjeux économiques de demain, nous regardons avec intérêt ou circonspection les choix d’investissement des élus et observons sans complaisance le fonctionnement de nos institutions, être au courant des décisions nous parait, pour le moins, utile.

    Conseil d’administration 2016

    Le 11 mai 2016 l’Assemblée Générale extraordinaire de l’ADE, réunie à la maison des Agriculteurs,
    a voté à l’unanimité les nouveaux statuts que vous trouverez ici.

    Ce même jour, l’Assemblée générale ordinaire a élu les administrateurs de l’ADE pour les trois années à venir.

    Intégrer / Préserver/ Transmettre : conférence et témoignages

    Intégrer / Préserver/ Transmettre : conférence et témoignages

    Hier, jeudi 11 avril, a eu lieu une conférence-débat avec pour objectifs :

    • de comprendre les différentes générations qui constituent une entreprise,
    • de favoriser une réflexion sur la problématique de l'entreprise multgénérationnelle, synonyme de richesses mais également de complexités,
    • d'anticiper les questions du multigénérationnel en entreprise avec Julien POUGET, Consultant formateur en management et ressources humains,
    • d'apporter des éléments de réponses pour permettre le "bien-être" de chacun au travail,
    • de s'appuyer sur des témoignages d'acteurs économiques locaux, des jeunes et des étudiants.

    Pour compléter les informations d'hier, vous trouverez ci-dessous, en plus du dossier de presse, un article de M le magazine du Monde du 11 avril "Génération Y... Les empêcheurs de travailler en rond".

    C.D du Pays toujours !

    Une réflexion entamée autour du vieillissement.
    4 séances de travail, ouvertes à tous y compris les citoyens qui, à titre individuel, veulent s’impliquer, vont permettre à chacun de s’intéresser à une question qui intéresse forcément tout le monde.
    C’est l’axe économique a été choisi et deux thèmes particuliers serviront de fil conducteur : les apports et les richesses créés par les personnes arrivant à l’âge de la retraite et les services à développer demain ainsi que les impacts à anticiper sur les métiers et les formations.

    Quai des réseaux 2014.

    Un jeudi bien employé après les ateliers de Quai des réseaux « Off », le public toujours très nombreux a pu déambuler dans les stands des différents réseaux des Côtes d’Armor présents à cette édition organisée par la CCI.
    Le stand de L’ADE, très bien placé, a reçu de nombreux visiteurs, entrepreneurs déjà installés, porteurs de projets, jeunes enquêteurs, entrepreneurs cherchant à transmettre etc. tous intéressés par notre valeur ajoutée « opérationnelle ». Dans les prochains jours, ils seront tous recontactés pour poursuivre un dialogue intéressant et riche.

    Quai des réseaux 2014.

    Armorstat - Données économiques et touristiques - Juin 2016

    Cliquez ici pour lire la lettre en entier

    Armorstat - Données économiques et touristiques - Juin 2016

    Une visite …alimentaire.

    Ce titre pour vous faire savoir que nous avons visité les Etablissements Le Men (nutrition animale) dans le cadre des Mercredis de l’entreprise. Cette action de l’ADE et de ses partenaires (Région, MEFPI et CIO) permet une meilleure connaissance des entreprises du territoire et rapproche ainsi les « formateurs » et personnes concernées par l’orientation de tous publics et le monde de l’entreprise.
    Le 12 novembre dernier, Emmanuel le Men nous a accueillis dans les deux usines de son entreprise. Monumentales sont les deux tours qui la constituent. Une organisation logistique qui doit être sans faille, entièrement informatisée caractérise la fabrication des aliments pour les animaux dont nous avons approché la complexité et la variabilité. On ne nourrit pas un poussin comme une dinde et selon les variétés il y a aussi des différences. Les poules n’aiment pas tout et la dinde a parfois des goûts que nous n’imaginons même pas.
    Quelques données intéressantes : les matières premières proviennent d’un rayon de 40 kms pour 70% ! Un souci constant d’être proche des fournisseurs et des utilisateurs, 87% des coûts est celui de la matière première qui est 100% végétale, on est loin de certaines idées reçues ! Le travail se fait en flux tendu donc stockage minimum, la route est le seul vecteur utilisé, on comprend pourquoi l’écotaxe a été si honnie ! Le formulateur des aliments est la personne clé pour les différentes fabrications.

    Au total, les participants ont découvert des métiers spécifiques et des différents niveaux de formation des employés dont les qualités doivent être la motivation et le sens de la responsabilité car être pilote d’une unité implique connaissance, réactivité et doigté. Monsieur Le Men, très pédagogue, s’est mis à notre écoute deux heures durant et nous l’en remercions.

    ade

    Les Mercredis de l'entreprise :le programme 2012-2013 !

    Les Mercredis de l'entreprise :le programme 2012-2013 !

    Créés dans l'objectif de favoriser l'échange entre le monde de l'entreprise et celui de la formation, les Mercredis de l'Entreprise sont renouvelés pour cette année dans le cadre d'un partenariat élargi qui permettra d'associer les acteurs de l'emploi et d'améliorer les connaissances sur les entreprises et les métiers auprès de différents conseillers qui orientent le public.

    Ces visites d'entreprise sont donc aujourd'hui organisées pour un public plus large : enseignants du secondaire, des conseillers d'orientation psychologues, des entreprises adhérentes à l'A.D.E., les membres du Réseau Cré'actions, les membres du Réseau Maison de la Formation Professionnelle, les organismes de formations conventionnés avec la Région et les Structures de l'Insertion par l'Activité Economique et du Handicap.

    Déroulement des visites : toujours un mercredi de 14h15 à16h30

    • Présentation du secteur d'activité,
    • Présentation de l'entreprise,
    • Présentation des métiers, postes de travail, qualification, formation, attentes de l'employeur au sein de l'entreprise : visite et échanges.

    Vous pouvez télécharger ci-dessous le descriptif de l'action et le programme des visites.

    Contact : Julie LEMAITRE au 02 96 76 69 80

    Concours régional ''Femmes et Entreprises en Bretagne'' encore 15 jours pour s'inscrire !

    La date de clôture des inscriptions au concours régional "Femmes et Entreprises en Bretagne" a été repoussée au 1er mai 2013.

    Ce concours va attribuer deux prix : le "prix Jeune entreprise en Bretagne" (entreprise de trois ans maximum) et le "prix du jury" (entreprise d'un an ou plus), chacun de ces prix est doté de 3000 euros.

    Innovation : Un petit-déjeuner consistant.

    Innovation : Un petit-déjeuner consistant.

    Que prenez-vous au petit déjeuner ? Thé ou café ?

    Pour la vingtaine d’experts-comptables réunis le 24 janvier à l’ISPAIA, c’était un petit café convivial avant d’attaquer deux heures instructives et consistantes autour de l’innovation.

    L’ADE avait, en effet, demandé à ces experts du pays de Saint-Brieuc de participer à cette formule « petit-déjeuner » pour rencontrer des acteurs incontournables, tout comme eux interfaces avec les entrepreneurs innovants : OSEO, Côtes d’Armor Développement, Zoopôle Développement ou la CCI22.

    Quels aides sont possibles, quels critères pour les obtenir, quels dossiers, quels délais ? Voilà les questions. Les réponses ont été claires et directes, elles feront l’objet d’une fiche « technique » et pratique que vous trouverez bientôt en ligne ou auprès de l’ADE.

    Les échanges en fin de matinée ont permis également d’affiner certaines réponses et d’entendre un témoignage convainquant d’un entrepreneur (Laboratoire Vetimune imagevetimune.fr ) au parcours particulièrement parlant. Des enseignements comme il faut « partir tôt » et savoir passer les coups de téléphone nécessaires pour obtenir les aides et les soutiens technologiques indispensables pour entreprendre en innovant et se développer avec succès.

    Un grand merci à tous les participants, notamment les intervenants*, pour leur disponibilité et la qualité de leurs échanges.

    *Jean-Erick BLOCHET, Zoopôle Développement, Pierre DESSAIX, Côtes d’Armor Développement, Karine PRIE-LATIMIER, OSEO et Nicolas PERROT, CCI 22.

    Mercredis de l’entreprise.

    Mercredis de l’entreprise.

    Une dernière visite pour l’année scolaire en présence des élus de la Région chez Doré Habitat à Hénon et une douzaine de personnes participantes.

    Tous les partenaires de cette opération qui dure depuis plus de treize ans et a pour objectif le rapprochement entre les entreprises et les organismes de formation (collèges, lycées et organismes de formation et d’insertion) sont présents pour la visite ainsi que les partenaires de l’opération( CIO, MEFPI, Région et ADE).

    L’entreprise qui clôture cette saison a été choisie pour ses spécialités professionnelles : la rénovation de l’habitat.

    Située sur la zone artisanale de Hénon, à quelques encablures de Moncontour, l’entreprise Doré Habitat créée en 1976, comprend 45 personnes, dirigée par trois co-gérants, anciens salariés de l’entreprise qui l’ont reprise en septembre 2006, l’entreprise a subi la crise de 2008 et s’est depuis stabilisée. (JJ. Raul, Ch. Chouaran, S. Reux)

    L’entreprise est devenue, au fil des ans, experte dans le domaine de la rénovation, avec des métiers divers qui se côtoient : charpente, menuiserie extérieure et intérieure, isolation et carrelage. Ce qui signifie des métiers, des compétences variées également et une nécessité de polyvalence en particulier dans la gestion des chantiers. Un marché surtout orienté vers les particuliers (30% pour les collectivités) et une obsession : celle de la qualité du conseil et de l’adaptation des solutions aux besoins du client.

    Trouver sur le marché les compétences et les personnes reste difficile dans le contexte actuel. Les co-gérants sont aidés en cela par Pôle-emploi, son directeur, présent lors de la visite, apprécie le compliment mais ce n’est pas toujours le cas. Le plus important reste les aspects de la personnalité et de la motivation pour un futur salarié et les formations sont le plus souvent proposées et réalisées en interne. Si la nécessité de l’alternance est reconnue par les chefs d’entreprise ils ne parviennent pas à la concrétiser, question de présence au moment opportun dans l’entreprise. La montée en compétences va devenir une préoccupation avec la numérisation galopante et de nouvelles obligations réglementaires. L’accompagnement de la Région cependant est bien là pour faciliter cet engagement dans ce mouvement comme le souligne Madame G Bréard qui, au nom de la Région Bretagne, rappelle les dispositifs variés qui permettent cet accompagnement.

    Remercions l’entreprise et ses dirigeants pour leur disponibilité pour une visite instructive qui conclut la série des visites des Mercredis de 2015-2016, le programme de l’an prochain se concocte d’ores et déjà !

    Jocelyne Cacciali, présidente de ‘lADE

    ade

    Crise agricole ? Les chefs d’entreprise de l’ADE sensibilisés.

    D’une manière ou d’une autre la crise agricole est venue à nous, blocage de route ou actions dans les GMS, tout un chacun a pu de cette façon ou à travers les médias être sensibilisé à la grande détresse des agriculteurs. Difficile de se faire une idée juste, sinon claire, des enjeux quand on n’appartient pas à ce secteur d’activités, mais une chose est sûre, nous ne pouvons rester insensibles aux problèmes rencontrés par les forces vives de notre département des Côtes d’Armor. En réunion de CA, le 22 mars dernier, les administrateurs de l’ADE se sont penchés sur ce sujet qui impacte bien plus que les seuls agriculteurs.

    L’économie de notre département est fortement liée à l’agriculture, on peut dire que c’en est la base économique principale, un actif agricole fait travailler 4 autres actifs, le département est leader régional ou national dans de nombreuses productions, les chefs d’entreprises que sont devenus les agriculteurs sont à l’image des chefs d’entreprises en général, ils subissent des contraintes lourdes à tous les niveaux. Entre réglementations européennes souvent alourdies par les réglementations françaises, normes de toutes sortes, marchés fluctuants et incertitude économique globale, ils sont ballottés de toutes parts.

    De même que les entrepreneurs, artisans et commerçants ou dirigeants de société ont parfois l’impression de travailler dans un étau, les agriculteurs travaillent parfois sans salaire ni les garanties accordées à tout salarié français et ils risquent, comme les entrepreneurs, leur gagne-pain, leur toit et bien plus parfois sans considération ou même reconnaissance de ce qu’ils apportent à notre pays.

    Sur le plan humain, la détresse des agriculteurs est palpable, les chiffres des suicides sont alarmants mais, il est vrai, restent illisibles dans les autres catégories de la population.

    Il faut aller au-delà des clichés forcément caricaturaux véhiculés par les uns et les autres, médias compris, et de la violence des réactions toujours regrettable et penser au développement économique de nos territoires et aux entrepreneurs qui s’y emploient chaque jour.

    C’est pourquoi l’ADE a souhaité exprimer sa compréhension envers les femmes et les hommes touchés par cette crise dont on ne voit pas apparaitre de manière durable les solutions économiques, sociales ou humaines, indispensables à sa pérennité.

    Jocelyne Cacciali et Alain Pivert.

    pour le CA de l’ADE

    Assemblée générale mixte de l'A.D.E. le 24 octobre 2012

    Les membres de l'A.D.E. se sont réunis le mercredi 24 octobre pour tenir l'assemblée générale mixte de clôture des comptes au 30 juin 2012.

    Vous pouvez consulter ci-dessous :

    • les comptes clos au 30 juin 2012
    • le PV de l'Assemblée Générale Extra Ordinaire de mise à jour des statuts,
    • le PV de l'Assemblée Générale Ordinaire de clôture de l'exercice comptable du 1 er janvier 2011 au 30 juin 2012.

    Préparez vos recrutements de demain en faisant découvrir votre entreprise et vos métiers aujourd'hui.

    Cap sur les métiers est un extranet où sont recensées toutes les actions que les entreprises sont prêtes à mettre en place pour accompagner les professionnels de l'orientation dans leur mission d'information des jeunes sur la diversité des métiers. imagedecouvretonmetier.fr

    Vous pouvez télécharger ci-dessous la plaquette de présentation et la fiche d'inscription.

    Pour en savoir plus vous pouvez contacter :
    Marie-Claude COSNARD - CCI Bretagne au 02 99 25 41 67 ou par courriel :.fr

    Ateliers de l'innovation 2012

    Ateliers de l'innovation 2012

    L'innovation n'est pas réservée aux grandes métropoles, ni aux grandes entreprises. Toutes les entreprises de tous les secteurs peuvent innover.

    Susciter l'idée, conforter les projets, vous mettre en relation avec les interlocuteurs de la recherche, de l'innovation pour dynamiser votre entreprise et notre territoire, tels étaient les objectifs de cette rencontre qui a réuni 60 personnes.

    Le programme de cette 2ème édition était riche et complet : Une conférence "Innovation et Entreprises" de Jean-Luc HANNEQUIN, Délégué général NOVINCIE, 6 ateliers thématiques et la possibilité de rendez-vous spécifiques et confidentiels avec des experts publics et privés de l'innovation.

    Vous pouvez télécharger les diaporamas des ateliers 2011 ainsi que le mindmap réalisé pendant la table ronde de l'année dernière.